Clinique Marc Bleuze - Homéopatie - Hypnothérapie

La formulation de l’homéopathie par Samuel Hahnemann. Du commencement à nos jours...

L’histoire de l’homéopathie

Marc Bleuze D.I - Iridologue - Homéopathe Uniciste sur Montréal 1206 Boul. St-Joseph est coin de la roche Plateau Mont-Royal - Naturopathe - Massage Reiki Usui - Remèdes de Fleurs de Bach - Oligo-éléments - Gemmothérapie - Naturothérapie - détoxication du corps ...


Christian Friedrich Samuel Hahnemann (né le 10 avril 1755 à Meissen (Saxe, Allemagne), mort en 1843 à Paris) était un médecin et homéopathe qui, à l’occasion de la parution d’un article en allemand, inventa l’homéopathie, en 1796.

PNG - 56.4 ko
Samuel Hahnemann

Utilisé dès l’Antiquité, le principe de similitude fut redécouvert par un médecin saxon, Samuel Hahnemann, lorsqu’il réalisa que l’écorce de quinquina provoquait les mêmes symptômes que la « fièvre tierce ».

Après avoir soutenu sa thèse de médecine et avoir exercé quelques années, fort déçu de la thérapeutique de son époque, Samuel Hahnemann abandonna momentanément sa pratique pour traduire de nombreux auteurs qui l’avaient précédés. Lors de la lecture du Traité de matière médicale de William Cullen (1710-1790), il s’aperçut que les symptômes dus à l’action du quinquina (china), tels que décrits, ressemblaient fort à ceux de la fièvre tierce dont il avait souffert quelque temps auparavant et qu’il avait soigné, ainsi que l’Académie le recommandait, avec quelques gouttes de teinture de quinquina.

Il eût alors l’idée de vérifier les assertions de Cullen en prenant, ainsi qu’il le dit lui-même, quatre gros de quinquina. Apparurent alors ces symptômes décrits par Cullen.

Il se demanda si cette étrange coïncidence était fortuite, et expérimenta dans ce sens pendant six ans, avant de formuler son Principe de Similitude.

JPEG - 10.3 ko
Maison de Samuel Hahnemann à Köthen (Anhalt)
centre de l’Allemagne

C’est à partir de ce principe qu’il a proposé une méthode de soin, en rupture avec les saignements et autres lavements de l’époque, qu’il nomma homéopathie. Il en publia les bases en 1796 dans le journal de Hufeland par son Essai sur un nouveau principe pour découvrir les vertus curatives des substances médicinales, suivi en 1810 par la première édition de son traité de médecine homéopathique, l’Organon de l’art de guérir. Hahnemann considérait la médecine classique de son époque comme basée sur le principe du « soin par les contraires » et la qualifia donc d’allopathie. Cette dénomination perdura et fut appliquée à la médecine classique occidentale par ses successeurs.

Hahnemann et ses disciples homéopathes expérimentèrent plus de 1 200 substances d’où il publia cinq nouvelle version de son organon.

Les bases, fixées par Hahnemann doivent respecter trois règles :

Le principe de similitude : la cure d’un ensemble de symptômes est apportée par une substance (végétale, minérale ou animale) qui provoque des symptômes semblables chez un sujet sain.

L’adaptation du traitement au patient : l’application du principe de similitude, puis sa vérification, ont lieu chaque fois que la recherche du remède le plus semblable a été effectuée de manière consciencieuse par l’homéopathe. Chaque traitement est personnalisé à chaque patient, quel que soit le nom de la maladie, la recherche de la « totalité » des symptômes présentés par le patient étant au centre de la méthode. Elle explique la longueur du dialogue entre l’homéopathe et le patient. L’étape d’observation des symptômes provoqués par une substance chez l’individu sain, qui précède toujours l’application du principe de similitude, et sa retranscription correspond à l’établissement d’une pathogénésie.

La dynamisation : la préparation est diluée puis secouée (succussions), plusieurs fois de suite.

JPEG - 14.1 ko
copie de couverture de livre édité au XIX

Les homéopathes et l’utilisation de l’homéopathie dans le monde aujourd’hui

La popularité de l’homéopathie est surtout remarquable en France, ce pays assurant 80% du marché des médicaments homéopathiques. Plusieurs Cie dans le monde fabriquent les remèdes, Boiron, Hell, au Québec Homéocan, Homéodel, Dr. Reckeweg. L’emploi de cette méthode en tant que médecine est attesté dans 85 pays, principalement en Europe, en Amérique du Sud, Canada, en Inde, au Bangladesh et au Pakistan.

Dernièrement l’Ontario a reconnu l’homéopathie comme médecine officiellement.

En Grande-Bretagne, cinq hôpitaux sont utilisateurs de traitement homéopathique. Six universités organisent un enseignement de cette matière validé par un diplôme (Bachelor of Science) même si cette pratique est contestée.

Les consultations et les médicaments sont remboursés dans la plupart de ces pays.

Personnes célèbres qui ont choisi l’Homéopathie

La famille Clinton, La famille Royal d’Angleterre depuis 1835, Mère Thérésa, Einstein, Pissaro, Gandhi, Hemingway, Paul McCartney, Tina Turner, aussi énormément utilisé par les sportifs professionnels, comme david beckham et aussi dans de nombreux sports amateurs...

Reprenez votre Vie et votre Santé en main...

Pour toutes questions et pour votre Rendez-vous avec Marc Bleuze

- Clinique de Montréal Plateau Mont-Royal
Tél. 514 702-8848
info reiki-therapies.com

Clinique homéopathique par webcam à l’adresse Skype suivante : marcbleuze

Précautions d’usage : L’homéopathie ne se substitue à aucun traitement médical mais peut par contre en renforcer les effets ou aider à mieux les tolérer.




Realisation Florence Vailhen 2006. Copyright © 2008 Reiki-Therapies. All Rights Reserved.
Designated trademarks and brands are the property of their respective owners.
Reiki-Therapies and the Reiki-Therapies logo are trademarks of Reiki-Therapies
Intégration Art-Image