Clinique Marc Bleuze - Homéopatie - Hypnothérapie

Marc Bleuze D.I - Possession - Dépossession - Hypnologue - Hypnose - Iridologue - Homéopathe Uniciste sur Montréal 1206 Boul. St-Joseph est coin de la roche Plateau Mont-Royal - Naturopathe - Massage Reiki Usui - Remèdes de Fleurs de Bach - Oligo-élélments - Gemmothérapie - Naturothérapie - détoxication du corps ...

Cas de depossesion de Sylvia

Marc Bleuze D.I - Possession - Dépossession - Hypnologue - Hypnose - Iridologue - Homéopathe Uniciste sur Montréal 1206 Boul. St-Joseph est coin de la roche Plateau Mont-Royal - Naturopathe - Massage Reiki Usui - Remèdes de Fleurs de Bach - Oligo-élélments - Gemmothérapie - Naturothérapie - détoxication du corps ...


Cas de depossesion de Sylvia

Sylvia (oui, dans le coin de votre bureau, il y a un enfant qui pleure depuis 2 jours)

C’est un beau cas de dépossession où l’esprit qui possède Sylvia nous a aidé…

Sylvia est une patiente que je suis depuis quelques mois. Elle est jeune, jolie et dynamique. Elle est venue la première fois pour une angine carabinée qu’elle trainait depuis des semaines et que personne n’avait réussi à stopper. Cette angine a disparu complètement et pour de bon après quelques consultations. Au court de ces consultations, nous avons eu l’occasion de parler longuement de ses émotions et aussi du travail que je fais en hypnose, sur mes résultats rapides obtenus en régression hypnotique et aussi sur les esprits ou entités qui peuvent nous squatter volontairement ou involontairement…

Elle prend rdv pour explorer ce sujet. Nous faisons 2 régressions et plus tard 3 dépossessions. Elle est libérée sur le plan physique et émotionnel. Les jours suivant, la bonne humeur et la santé sont revenues et Sylvia est en forme après cette expérience.

A mon retour de vacances d’été, Sylvia me contacte pour prendre rdv en m’indiquant, quelle ne va vraiment pas bien ! Pendant la consultation, Sylvia m’apprend que quelques temps après la dernière dépossession tout allait magnifiquement bien et puis, pendant les vacances, elle a commencé à avoir des humeurs angoissées, des peurs, de la jalousie envers son compagnon, des moments colériques et ensuite ont commencé des douleurs au ventre du côté gauche avant, pendant et après les menstruations. Des maux de ventre comme jamais auparavant. La catastrophe, alors que tout allait bien dans sa vie. Je lui prescris 2 remèdes en homéopathie pour aider à apaiser ses émotions et on décide aussi d’aller voir en hypnose ce qui se passe dans son corps. Je soupçonne en effet, le retour d’une entité qui aurait décidé de revenir la posséder soit de son propre chef ou par une demande faite inconsciemment par ma patiente. Nous avons commencé par 3 régressions. Sylvia se retrouve à l’âge de 6 mois. Elle est dans les bras de sa mère et cette dernière la gifle en l’insultant sans aucune raison. Je demande à ma patiente de remonter quelques minutes avant cette gifle, elle voit que sa mère et son père se disputent violemment. Sylvia ressent de l’angoisse et de l’injustice à ce moment-là et aussi de l’abandon. Elle vient de découvrir un moment douloureux survenu dans les premiers mois de sa vie. Ensuite je la conduis vers le moment de sa naissance où là aussi, elle découvre d’où viennent ses angoisses et son sentiment d’abandon.

Je décide de l’emmener dans une vie antérieure. Très vite, elle se voit dans un panier, vêtue de quelques habits simples, elle a 2 mois et elle a très froid. Il fait froid, c’est le printemps, quelqu’un l’a déposée sur les marches d’une église. Plus tard un curé la recueille, cela se situe en Europe. Sa mère âgée de 22 ans l’a déposée devant l’église. Cette dernière a été obligée de l’abandonner car elle avait trop de bouches à nourrir.

On retrouve plusieurs fois dans ses différentes vies l’abandon de la part de sa mère. Dans les semaines qui suivent, le fait que Sylvia ait revécu l’expérience de ses vies antérieures, va permettre de la libérer de ce sentiment d’abandon ressenti aujourd’hui dans sa vie. Le processus se fait de lui-même, sans aucune autre intervention de sa part ou de la mienne…

Après les régressions, je décide d’orienter ma patiente vers une éventuelle possession :

- Marc Bleuze D.H : Maintenant Sylvia, pouvez-vous me dire si vous sentez un esprit autour de vous ou dans votre corps ?
- Sylvia : un « oui » arrive au bout de 20 secondes
- MB : vous pouvez me dire où il se trouve ?
- S. : ici. (Elle montre du doigt le côté gauche de son bassin, proche de l’ovaire)
- MB : vous pouvez me dire depuis quand il est là ?
- S. : Je ne sais pas... (elle soupire)
- MB : maintenant je voudrais discuter avec l’esprit qui est dans le corps de Sylvia, est ce que vous êtes d’accord ?
- S. : Oui…. (en faisant signe de la tête) J’obtiens une réponse avec un délai de 15 à 20 secondes.
- MB : savez-vous comment je m’appelle ?
- S. : Oui, En signe avec sa tête
- MB : Est-ce que vous me connaissez ?
- S. : Oui, avec la tête
- MB : Vous êtes déjà venu en consultation dans le passé avec Sylvia
- S. : Oui, avec la tête
- MB : Est-ce qu’il y a d’autres esprits que vous dans le corps de Sylvia
- S. : Pas de réponse….
- MB : Vous êtes le seul ?
- S. : ……Oui, avec la tête
- MB : Comment ça se fait qu’on n’a pas pu vous voir la dernière fois et vous entendre
- S. : …….Je voulais pas partir ! Avec soupirs…
- MB : Est-ce que dernièrement vous vous êtes manifesté dans le corps de Sylvia
- S. : …….Oui….
- MB : Comment vous êtes-vous manifesté ?
- S. : J’essayais de prendre le dessus…. Soupir… (la voix est calme et fatiguée. Sylvia parle lentement avec des soupirs entre chaque mots)
- MB : En faisant quoi ?
- S. : Longue pause …. En contrôlant ses pensées
- MB : Est-ce que vous influencez beaucoup ses pensées
- S. : ……Oui, avec la tête
- MB : Est-ce des pensés positives ou négatives
- S. : Négatives…
- MB : Est-ce que vous pouvez me donner quelques exemples d’émotions que vous déclenchez en elle
- S. : …. La peur…la haine…le désespoir….
- MB : Est-ce que l’on peut ajouter la jalousie
- S. : ……Oui, avec la tête
- MB : Est-ce que vous pouvez me donner votre nom
- S. : Long soupir… Jean
- MB : Jean. Bonjour Jean ! Jean quand vous êtes dans le corps de Sylvia, vous êtes dans son coté droit ?
- S. : Côté gauche
- MB : Est-ce que vous êtes responsable de ses douleurs pendants ses menstruations
- S. : Oui avec la tête
- MB : Est-ce que le départ des autres entités vous a donné plus de place et de pouvoirs
- S. : Oui
- MB : Ce sont les autres qui avaient le pouvoir avant ?
- S. : Oui
- MB : Jean, vous souvenez vous de la première fois que vous avez rencontré Sylvia
- S. : Non
- MB : Jean vous souvenez-vous de votre vie
- S. : Non
- MB : Êtes-vous conscient que vous avez eu un accident et que vous êtes mort
- S. : Non
- MB : Jean, je vais compter jusqu’ à 3 et à 3, vous allez vous souvenir de ce qui vous est arrivé comme choses graves dans votre vie. Qu’est ce que vous voyez autour de vous
- S. : ….. Soupir… c’est flou…..
- MB : Concentrez-vous Concentrez-vous tranquillement les images vont venir
- S. : ………….soupire……
- MB : Est-ce que vous ressentez une douleur dans votre corps
- S. : Oui avec la tête
- MB : A quel endroit
- S. : Ici (sa main me montre le coin gauche au bassin)
- MB : Qu’est-ce qui se passe autour de vous, qu’est-ce qui cause cette douleur
- S. : Je suis dans la forêt…………. J’ai fait une chute de cheval…….
- MB : Vous êtes habillé comment
- S. : J’ai une redingote ……et ………………..un ……..chapeau…..
- MB : Vous vous souvenez en quelle année vous êtes
- S. : ……………………………….
- MB : Concentrez-vous vous allez vous souvenir…..
- S. : Mille sept cent cinquante huit
- MB : Qu’est ce que vous faite dans la vie Jean
- S. : …..je suis riche, j’ai un manoir….. Je suis propriétaire….
- MB : Vous êtes quelqu’un de cultivé ?
- S. : Oui
- MB : Vous savez dans quelle région vous demeurez, le nom de la ville
- S. : C’est en Normandie
- MB : Vous êtes quelqu’un de connu ?
- S. : ……dans mon milieu ! Oui….
- MB : Est-ce que vous avez vécu de l’abandon de la part de quelqu’un, de votre épouse, de vos parents….
- S. : Oui mon épouse est morte
- MB : Elle est morte de quoi
- S. : Une maladie
- MB : Elle était tout pour vous ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Vous vous êtes senti abandonné
- S. : Oui de la tête
- MB : Encore aujourd’hui vous le sentez cet abandon
- S. : Oui de la tête
- MB : Est-ce que vous avez eu des enfants
- S. : Non
- MB : Est-ce que les émotions que vous ressentez de votre vie, ce sont vos émotions que vous donnez à Sylvia
- S. : Oui…
- MB : Vos colères, vos peurs.
- S. : Oui
- MB : Jean que pensez-vous de l’ami de Sylvia
- S. : Pfff…..sourire…..c’est un rival….
- MB : C’est quelqu’un de bien ou de mauvais ?
- S. : C’est quelqu’un de bon
- MB : Est-ce que vous étiez quelqu’un de bon dans votre vie ?
- S. : Non, j’étais colérique
- MB : Des grandes colères ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Aviez-vous des peurs ?
- S. : Oui
- MB : Revenez au moment où vous avez fait une chute de cheval
- S. : ….soupir... j’étais parti pour……… pour oublier la mort de ma femme, j’étais désespéré….. J’ai………..je suis parti au gallop….dans le bois…..
- MB : C’était après le décès de votre épouse ?
- S. : Oui
- MB : Longtemps après ?
- S. : Pas tellement
- MB : Vous aviez quel âge ?
- S. : …32…..
- MB : Tout jeune
- S. : ……
- MB : Vous vouliez en finir avec la vie ?
- S. : Plus ou moins
- MB : Vous tombez de cheval
- S. : C’était en période de chasse…
- MB : Qu’est ce qui se passe
- S. : Il y a un cerf ou quelque chose….mon cheval a eu peur….il s’est emballé… je suis tombé…. Le sabot du cheval ma écrasé…les…reins…..
- MB : Vous avez mal ?
- S. : ……………….oui de la tête…..
- MB : Est-ce que vous avez des os brisés
- S. : Oui…..
- MB : La colonne vertébrale ?
- S. : Non
- MB : Vous vous retrouvez tout seul ?
- S. : Oui….
- MB : Vous restez longtemps tout seul ?
- S. : Oui
- MB : Est-ce que vous allez mourir dans cette forêt ?
- S. : ……..
- MB : Est-ce que vous êtes conscient que vous êtes mort
- S. : Maintenant oui…
- MB : Dite moi Jean… depuis ce moment de 1758 qu’est-ce que vous avez fait... depuis votre mort, souvenez vous
- S. : J’ai erré…. J’ai….
- MB : Est-ce que vous avez été dans d’autre corps, souvenez vous
- S. : ………….pas de réponse
- MB : Vous avez dû vous promener, découvrir quelqu’un qui vous a intéressé
- S. : Je ne souviens pas…
- MB : Dites-moi Jean, si vous regardez Sylvia, est ce qu’elle ressemble à votre épouse
- S. : …………..oui…
- MB : Physiquement ou au niveau émotionnel
- S. : Niveau émotionnel
- MB : C’est ce qui vous a attiré ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Maintenant que la mémoire vous revient, vous vous rappelez quel âge avait Sylvia au moment de votre rencontre
- S. : …10 ans….
- MB : A quel endroit
- S. : …………………dans son jardin.
- MB : Vous étiez en train de vous promener
- S. : Oui
- MB : Jean, dites-moi, à l’époque où vous vous promeniez sur la terre…. y avait-il d’autres esprits comme vous qui se promenaient
- S. : Oui de la tête
- MB : Dites-moi s’il y en a beaucoup ou peu
- S. : D’une voix discrète et basse : Il y a en a beaucoup !!!!!!!!!!!!!!!
- MB : Merci Là, maintenant en étant dans le corps de Sylvia, pouvez-vous me dire s’il y a des esprits autour de nous, dans le bureau.
- S. : ……………il y a un dans le coin…..à gauche…
- MB : Ok, est ce que vous le connaissez
- S. : Non
- MB : Est-ce qui il était là déjà la dernière fois
- S. : ….non
- MB : Est-ce un homme ou une femme
- S. : …un adolescent
- MB : Est-ce que vous pouvez savoir son nom et communiquer avec lui ?
- S. : Non il est recroquevillé, il est en boule et il pleure
- MB : Est-ce que vous pouvez essayer de lui parler, de le contacter
- S. : …………………………………….oui
- MB : Est-ce que je parler au travers de vous ?
- S. : Oui
- MB : Vous pouvez lui demander son nom
- S. : ………….il s’appelle…….. Alain
- MB : Vous pouvez lui demander son âge
- S. : 12 ans
- MB : Est-ce que ça fait longtemps qu’il est là dans le bureau ?
- S. : ………………………..2 jours
- MB : Vous pouvez lui demander pourquoi il pleure
- S. : il ne sait pas où il est. Il est perdu !
- MB : Demandez-lui pourquoi il est venu dans ce bureau
- S. : Chercher de l’aide
- MB : Il cherchait de l’aide en venant me voir ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Comment il sait qu’il peut venir me voir et avoir de l’aide
- S. : ………..il le sent
- MB : Il sent que je peux l’aider ? Jean c’est cela ?
- S. : Oui de la tête…. Et là un beau sourire sur le visage de Sylvia !!!!
- MB : Qu’est ce qui vous fait sourire ?
- S. : Il s’est levé……
- MB : Qu’est ce qu’il fait
- S. : ………..il est soulagé…………
- MB : Est-ce que vous pouvez lui demander de s’approcher de nous, sur ce fauteuil ici, est ce qu’il est avec nous ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Vous pouvez me le décrire physiquement ?
- S. : …..Il est sale………il a des vêtements ………..marrons………fripés…………larges……les cheveux tout emmêlés…roux…..
- MB : C’est quoi son nom déjà ?
- S. : Alain
- MB : Vous pouvez lui demander de venir à coté de nous sur le fauteuil ici ?
- S. : ………………………………………………….
- MB : Est-ce qu’il est avec nous ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Ok Vous pouvez lui demandez d’où il vient ?
- S. : De loin !!!! Il sait pas
- MB : Qui est ce qui lui a dit de venir ici
- S. : Personne
- MB : Est-ce qu’il connaît la ville de Montréal ?
- S. : Non ! Ça n’existait pas !
- MB : Est-ce qu’il sait lire et écrire ?
- S. : Non
- MB : Est-ce qu’il est venu seul ici ?
- S. : Oui
- MB : Est-ce qu’il est calme là
- S. : Oui
- MB : Est-ce qu’il est conscient qu’il est un esprit
- S. : Non
- MB : Est-il conscient qu’il est mort depuis longtemps ?
- S. : Non
- MB : Jean, en voyant ses habits, pouvez-vous nous dire, s’ils correspondent à votre époque ?
- S. : Oui à peu près. C’est un paysan, c’est un pauvre. Il a peur
- MB : Alain, on fait du bon travail ensemble. Dites-moi lorsque vous êtes avec Sylvia la journée, est ce que vous voyez d’autres esprits qui se promènent dans le rue ?
- S. : Oui …………. mais moi c’est Jean, je ne suis pas Alain
- MB : oh, pardon... (je m’étais trompé de nom mais l’esprit m’a corrigé !) Jean, pourriez-vous me dire le nombre d’esprits qui se promènent dans la rue et partout.
- S. : Pffff !!!! Sourire, des milliers !!!!!!!
- MB : Est-ce qu’il est toujours avec nous le petit jeune ?
- S. : Oui de la tête Ok Jean, est-ce que lorsque je parle, il me comprend ?
- S. : Oui Je peux parler directement et vous me direz ce qu’il fait ?
- S. : Oui
- MB : C’est quoi son nom déjà ?
- S. : Lui c’est Alain et moi c’est Jean
- MB : Merci Très bien je vais demander à Alain de regarder autour de lui et il va pouvoir apercevoir des personnes, des voisins, de la famille, des parents, des frères et des sœurs de l’au-delà qui l’attendent avec le sourire et les bras tendus vers lui. Jean est ce qu’Alain comprend ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Est-ce que vous pouvez voir ce qu’il voit ?
- S. : Non
- MB : Est-ce qu’il regarde vers l’au-delà ?
- S. : Oui
- MB : Est-ce qu’il sourit ?
- S. : Il cherche….
- MB : Alain vous n’avez qu’à regarder et observer autour de vous,………….. Vous allez voir des gens qui vous connaissent,………….. Qui vous sourient, …………..qui vous tendent les bras, ………….ce qu’il faudra pour vous, …………c’est continuer votre cheminement, ……………actuellement vous êtes perdu ici sur terre,……………. vous l’êtes depuis longtemps,………… et ce qu’il vous faut maintenant, c’est rejoindre votre famille, vos parents………dans l’au-delà………..pour que vous continuiez votre chemin et puissiez être réuni avec vos proches………….. vous retrouver propre, joyeux et qu’un ………..jour vous puissiez revenir sur terre réincarné…………….. Jean que voyez-vous ?
- S. : …………….Je pense qu’il a vu !
- MB : Alain, je vais vous demander quelque chose, maintenant que vous avez un proche de votre famille qui vous tend les bras, qui vous sourit… je vais compter jusqu’à 3, et au compte de 3, vous allez courir et rejoindre votre famille…………..de toute vos forces et dès que vous voyez une personne qui vous tend les bras, vous lui sautez au cou…………. Ok je vais compter jusqu’à 3…….. : 1……….2………3 !
- MB : Que voyez-vous Jean ?
- S. : ………………….je le vois courir……………
- MB : Est-ce que vous voyez les gens qui l’attendent ?
- S. : …………….Sa mère
- MB : Est ce qu’ils se prennent dans les bras ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Est-ce qu’il nous entend encore le petit Alain ?
- S. : Oui
- MB : Vous pouvez lui dire merci de notre part et lui demander que de là haut, il nous protège et nous bénisse, d’accord ? Et on peut lui dire au revoir… Il a compris ?
- S. : Oui
- MB : Est-ce qu’ils sont encore là ? ils s’en vont ?
- S. : Ils nous regardent et ils partent Bon je vous remercie Jean ! Vous êtes bon !
- S. : sourire
- MB : Ok Jean, est ce que vous seriez d’accord de faire comme Alain et d’aller retrouver votre femme ? de laisser Sylvia et une fois là haut, de nous protéger et de nous bénir ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Ok merci ! Vous êtes un bon thérapeute, vous avez bien travaillé…
- S. : sourire
- MB : Est-ce que vous aimez bien Sylvia ?
- S. : Ooouuuuais…
- MB : Est-ce qu’une fois là haut, vous la protégerez et la bénirez ?
- S. : Oui de la tête

- MB : Vous l’envelopperez d’une protection afin qu’elle ne soit plus embêtée. Et si vous voyez un esprit qui traine autour d’elle, vous lui demanderez de monter là haut vous rejoindre ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Alain je vais vous demander de regarder autour de vous.
- S. : non c’est Jean !!!!!
- MB : oh excusez-moi, je suis mêlé….
- S. : sourire
- MB : Excellent !!!! Jean ... Il rit que je me sois trompé sur les prénoms. Jean vous commencez à entrevoir de la famille, des proches, votre femme ?…
- S. : Il soupire……. Et cherche….. Pas encore
- MB : Ok concentrez-vous !, vous n’avez qu’à l’appeler…. Elle s’appelait comment votre épouse ?
- S. : …………Pauline en soupirant…….
- MB : Vous n’avez qu’à l’appeler Pauline ! Est-ce que Pauline peut venir nous voir ?
- S. : …………………………………………………..avec des soupirs……………
- MB : Vous nous le direz lorsqu’elle arrivera
- S. : ………………non de la tête……
- MB : Voyez-vous une autre personne, votre mère ?
- MB : - S. : Non je la vois……soupire……. Vous voyez votre femme ?
- S. : Oui de la tête
- MB : Qu’est quelle fait ?
- S. : Elle tend les bras
- MB : Vous êtes prêt à partir ?
- S. : Oui de la tête…..soupir…… de fatigue
- MB : On se dit au revoir !
- S. : Oui de la tête ………………………
- MB : Sylvia le voyez-vous partir ?
- S. : ………………tranquillement ... longue pose………..
- S. : Ils se sont retrouvés et se prennent dans les bras………
- MB : Ils sont heureux ? Il y a-t-il d’autres personnes avec eux ?
- S. : Non.
- MB : Ils sont toujours là ?
- S. : Oui, ils sont toujours là….
- MB : Je vous dis au revoir Jean et Pauline !!! Continuez votre vie là haut ensemble, merci pour tout !!!!
- MB : Qu’est-ce que vous voyez Sylvia ?
- S. : …………………ils font au revoir de la main……..
- MB : Je leur répond aussi de la main. Au revoir...
- S. : Ils ne sont plus là et c’est fini
- MB : Maintenant Sylvia comment vous sentez-vous ?
- S. : ………..LIBRE !!!!!!!!!!!!! ça va au niveau de mon bassin
- MB : Sylvia êtes-vous prête à revenir avec nous ?
- S. : Oui je le suis….

Cette expérience aura duré 1h30. Toutes les émotions et douleurs de Sylvia ont disparu dans les heures qui suivirent...

Votre Rendez-vous avec Marc Bleuze

- Clinique de Montréal Plateau Mont-Royal
Tél. 514 702-8848
info reiki-therapies.com

Précautions d’usage : L’hypnose, les régressions, dépossessions ne se substitue à aucun traitement médical mais peut par contre en renforcer les effets ou aider à mieux les tolérer.




Realisation Florence Vailhen 2006. Copyright © 2008 Reiki-Therapies. All Rights Reserved.
Designated trademarks and brands are the property of their respective owners.
Reiki-Therapies and the Reiki-Therapies logo are trademarks of Reiki-Therapies
Intégration Art-Image