Clinique Marc Bleuze - Homéopatie - Hypnothérapie

Vous souffrez de baisse de désir sexuel en baisse, manque de désir et désir sexuel absent, Marc Bleuze homéopathe sérieux, disponible, est à votre écoute pour vous, son bureau est situé au 1206 boul. st joseph au plateau Mont-Royal à Montréal..

Désir sexuel en baisse, manque de désir et désir sexuel absent

Marc Bleuze D.I. - Iridologue - Homéopathe Uniciste sur Montréal 1206 Boul. St-Joseph est coin de la roche Plateau Mont-Royal - Naturopathe - Massage Reiki Usui - Remèdes de Fleurs de Bach - Oligo-élélments - Gemmothérapie - Naturothérapie - détoxication du corps - Bilan de santé - Coaching de vie


Désir sexuel en baisse, manque de désir et désir sexuel absent

JPEG - 10.9 ko

Avoir moins envie de faire l’amour après plusieurs mois ou plusieurs années de relation, ça n’a rien d’anormal. Cela ne signifie pas que l’on désire moins son partenaire : une fois dépassé le stade de la séduction, on est ensuite dans la construction du couple, de l’intimité, de la complicité… Mais il arrive parfois que le désir ne soit plus au rendez-vous. Pour différentes raisons, on n’a pas envie de faire l’amour ce soir, ni demain, ni la semaine prochaine, ni après… Faut-il y voir le signe que son couple bat de l’aile ? Que les sentiments ont disparu ? Faut-il s’inquiéter ? Et comment, malgré tout, maintenir un lien avec son partenaire ?

Pourquoi cette baisse de désir ?

JPEG - 2.4 ko

La vie est souvent faite de hauts et de bas, avec des périodes « avec » et des périodes « sans ». Côté sexe, c’est la même chose : il arrive parfois que le désir ne soit pas au rendez-vous, parce que la journée a été longue et difficile, parce qu’on se sent fatiguée, stressée…

Dire non à son partenaire, ça arrive à tout le monde, et si par ailleurs tout va bien, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Il y a en effet des périodes où l’on se concentre sur autre chose, comme son travail ou ses études, ses examens, ses enfants… ce qui laisse moins de place au sexe dans le couple. Et puis les choses se calment, et la tendance s’inverse.

La prise de certains médicaments peut également avoir des conséquences sur l’appétit sexuel et « endormir » temporairement la libido. De même, après un choc ou une épreuve difficile (un décès dans la famille, un licenciement, des problèmes de santé…), il arrive que l’on n’ait tout simplement pas la tête à « ça ».

La sexualité est une chose complexe qui prend en compte une dimension psychologique importante. Et comme souvent quand la tête ne va pas, le corps ne suit pas. Mais quand ce désintérêt pour la sexualité est plus que passager, qu’il fait grincer quelques dents (chez son partenaire), on commence alors à se poser des questions et à douter.

JPEG - 3 ko

Quand tout va bien côté perso, et que tout roule côté boulot, peut-être faut-il voir dans cette baisse de désir le signe que quelque chose, quand même, ne tourne pas rond.

Une baisse significative de la libido – voire son absence totale – peut en effet être la manifestation d’un trouble sexuel, ou même dans certains cas, d’un traumatisme plus profond. Si l’on a par exemple ressenti des douleurs pendant les rapports précédents, il se peut qu’inconsciemment on ait développé une certaine appréhension qui expliquerait alors cette réticence à passer à l’acte.

Dans d’autres cas, ce manque d’intérêt pour la sexualité peut trouver son origine dans une expérience passée traumatisante ou mal vécue, une relation non assumée, non désirée, des gestes déplacés, peut-être même des violences… Il peut être intéressant ici, et bénéfique, de consulter un professionnel. Cela permet de pouvoir parler en toute liberté, de poser des questions, de faire le point, pour se rassurer déjà, mais aussi pour traiter le problème si besoin.

Il est important aussi de ne pas exclure son partenaire. On peut consulter seule ou à deux, mais maintenir le dialogue au sein du couple est essentiel, surtout dans les périodes difficiles. Il est essentiel d’expliquer ce qui ne va pas, d’en parler à deux, pour éviter que l’autre ne se sente rejeté, mis à l’écart.

Malgré une libido en berne, il est important de ne pas perdre de vue que l’on est deux dans cette relation.

JPEG - 2.4 ko

Repousser les avances de son partenaire, ça passe une fois, deux fois… mais quand il devient systématique, ce refus peut avoir des conséquences sur le couple. Et ceux pour qui l’amour tient une place importante dans la relation, pourraient en effet mal s’accommoder de ces périodes de vaches maigres.

Savoir gérer sa frustration Une vie sexuelle au point mort est souvent le signe d’un malaise. Le danger ici : que ce qui est à l’origine un problème personnel, ne se transforme en une situation pesante pour le couple, en particulier pour celui qui « reste sur sa faim ».

Reconnaître les besoins de son partenaire, dialoguer, le rassurer… permet de dédramatiser la situation, mais surtout de lui faire comprendre que le malaise ne vient pas de lui, et que son attitude n’est en rien responsable de votre manque d’intérêt pour « la chose ».

JPEG - 2.2 ko

La frustration est un sentiment inévitable, mais tout l’enjeu ici est de faire en sorte qu’elle ne devienne pas une source de tensions qui pourrait aboutir à une remise en question du couple. C’est votre vie sexuelle qui est sur « pause », pas votre relation.

Votre Rendez-vous avec Marc Bleuze

- Clinique de Montréal Plateau Mont-Royal
Tél. 514 702-8848
info reiki-therapies.com

Clinique homéopathique par webcam à l’adresse Skype suivante : marcbleuze

Précautions d’usage : L’homéopathie ne se substitue à aucun traitement médical mais peut par contre en renforcer les effets ou aider à mieux les tolérer.




Realisation Florence Vailhen 2006. Copyright © 2008 Reiki-Therapies. All Rights Reserved.
Designated trademarks and brands are the property of their respective owners.
Reiki-Therapies and the Reiki-Therapies logo are trademarks of Reiki-Therapies
Intégration Art-Image